Produire BIO : qu’est-ce ça veut dire ?

C’est une méthode pour cultiver la terre, élever les animaux et transformer les produits, respectueuse de la nature. L'agriculture biologique utilise des produits naturels pour nourrir les sols afin de protéger la terre.

L’agriculture biologique permet aussi de prendre soin des animaux : elle leur offre un espace suffisant pour qu’ils se sentent bien mais aussi des aliments sains composés notamment d’herbe et de céréales biologiques.

C'est un mode de production agricole spécifique, un ensemble de pratiques agricoles respectueuses des équilibres écologiques et de l’autonomie des agriculteurs.

Visant à la préservation des sols, des ressources naturelles, de l’environnement et au maintien des agriculteurs, l’agriculture biologique est souvent considérée comme un ferment de l’agriculture durable.

L’agriculture biologique : un mode de production spécifique, un signe officiel de qualité

L’agriculture biologique constitue en France un des cinq signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine :

  • L'Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) ou Appellation d'Origine Protégée (AOP) garantit une qualité résultant d'un terroir.
  • L'Indication Géographique Protégée (IGP) garantit un lien entre un produit et son territoire.
  • La Spécialité Traditionnelle Garantie garantit un produit traditionnel.
  • Le Label Rouge garantit un produit de qualité supérieure.
  • L'Agriculture Biologique garantit une qualité attachée à un mode de production respectueux de l'environnement et du bien-être animal.

Elle se distingue par ce mode de production, fondé notamment sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, la non-utilisation d'OGM, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique. L’élevage, de type extensif, fait appel aux médecines douces et respecte le bien être des animaux.

Tout au long de la filière, les opérateurs de l’agriculture biologique respectent un cahier des charges rigoureux qui privilégie les procédés respectueux de l’écosystème et non polluants.

L’histoire de l’agriculture biologique : de la marginalité à la reconnaissance

L’agriculture biologique est née de l’initiative d’agronomes, de médecins, d’agriculteurs et de consommateurs qui, dans les années 1920, ont généré de nouveaux courants de pensées reposant sur des principes éthiques et écologiques, et initié un mode alternatif de production agricole privilégiant le travail du sol, l’autonomie et le respect des équilibres naturels.

A l'approche des années 70, des changements sociologiques importants influencent largement le développement de l’agriculture biologique.

En 1981, les pouvoirs publics français reconnaissent officiellement l’agriculture biologique. Une Commission Nationale est créée, chargée de l’organisation et du développement de l’agriculture biologique en France et de l’homologation des cahiers des charges

Le règlement communautaire 2092/91 concernant le mode de production biologique du 24 juin 1991 a repris en grande partie les principes et définitions des textes législatifs français pour les appliquer dans un premier temps aux productions végétales, puis, le 24 août 2000, aux productions animales.

Une certification Bio et pourtant deux logos figurent sur nos produits !

Les produits bio sont obligatoirement identifiés par la mention « biologique » ou « bio », et la référence à l’organisme certificateur. Depuis le 1er juillet 2010, le logo bio européen est obligatoire sur les denrées alimentaires pré-emballées d’origine européenne. Le logo AB est d’usage facultatif. Ces mentions et logos vous garantissent que le produit respecte les règles de la production et de la transformation biologiques :

  • Plus de 95% d’ingrédients issus du mode de production biologique
  • Le respect de la réglementation en vigueur en France et en Europe
  • Une certification par un organisme agréé par les pouvoirs publics, indépendant et impartial

Des acteurs engagés en BIO

Notre principale zone de collecte :

Chargement de la carte...